L’énergie marémotrice issue des marées

« Son impact environnemental est par ailleurs fort avec la mise en place en amont et en aval du barrage d’un nouvel équilibre écologique. » – la phrase n’est pas très claire au niveau de barrage et nouvel équilibre écologique

 

L’énergie marémotrice consiste à utiliser l’énergie provenant des marées dans des régions littorales où le marnage (amplitude maximale entre la haute et la basse mer) est fort. Le principe d’une centrale marémotrice est différent des hydroliennes, qui absorbent l’énergie cinétique des courants de marée. En effet, son principe se base sur une énergie potentielle, qui utilise le marnage pour créer de l’électricité en utilisant la différence de hauteur entre deux bassins scindés par un barrage.

 

Comment fonctionne une usine marémotrice ?

 

Un estuaire ou bras de mer est équipé en zone de fort marnage d’une infrastructure qui met en oeuvre des turbines de basses chutes activées par le flux d’eau de mer entre les deux bassins, qui se situent à des niveaux différents. Les conditions naturelles suivantes sont favorables à l’installation de sites marémoteurs :

– un marnage situé entre 10 et 15 mètres (ou supérieur à 5 m) ;

– un substrat sablo-graveleux ou rocheux pour stabiliser les fondations de l’installation ;

– une profondeur entre 10 et 25 mètres sous les basses mers.

On distingue généralement deux grands types d’installations marémotrices :

– le simple bassin : il consiste à barrer un bras de mer par une construction à même de retenir un volume d’eau conséquent. Le barrage qui délimite le bassin est perforé d’ouvertures, certaines étant dotées de vannes simples ou munies de turbines ;

– le double bassin : il consiste à supplémenter un bassin artificiel, dont la position est inférieure au niveau de la mer (marée basse y comprise). Étant donné le décalage quotidien de l’heure de la marée, les heures de disponibilité de la production électrique varient.

Vous pourrez en apprendre plus sur le principe de fonctionnement de l’énergie marémotrice en suivant ce lien.

 

Les avantages et inconvénients de l’énergie marémotrice 

 

Le principal avantage de l’énergie marémotrice, c’est qu’il s’agit d’une énergie renouvelable. Elle a en effet l’avantage de ne pas émettre de gaz à effet de serre après la construction du barrage. Toutefois, la production d’électricité possède un caractère intermittent. Il existe des périodes qui sont généralement prévisibles, sans courant ni aucune retenue suffisante durant lesquelles les turbines sont incapables de fonctionner. Son impact environnemental est par ailleurs fort, avec la création d’un nouvel équilibre écologique en amont et en aval du barrage. En plus, les investissements ainsi que les coûts de maintenance sont également très élevés.

Il convient également de noter que l’énergie qui provient des marées peut également être exploitée dans une autre zone que le littoral. De nombreux schémas de projets marémoteurs se basent sur une nouvelle conception à savoir le lagon artificiel. Il s’agit d’un modèle qui aurait pour avantage de limiter l’impact environnemental. Il devrait par ailleurs fonctionner comme un lac artificiel, et ces lagons feraient le plein d’eau à mer haute, puis se videraient progressivement par des sas dotés de turbines. Jusqu’à ce jour, les études portent sur 3 sites à savoir Severn et Swansea (en Grande-Bretagne) et Yalu (en Chine).

N’hésitez pas à suivre ce lien pour en apprendre davantage sur l’énergie marémotrice.

Partages 0