L’énergie thermique des mers issue de la chaleur des océans

L’énergie thermique des mers : une énergie renouvelable peu connue

L’énergie thermique des mers (ETM) est un concept qui ne vous évoque rien ? Vous n’en avez jamais entendu parler ? Effectivement encore peu connu à l’heure actuelle, il fut pourtant imaginé il y a plus d’un siècle déjà par le physicien français Jacques Arsène d’Arsonval en 1881. L’énergie thermique des mers est un type d’énergie renouvelable qui permet de produire de l’électricité. Elle fonctionne uniquement dans les régions tropicales où la température de l’eau en profondeur est d’environ 5 degrés tandis que celle en surface peut atteindre les 25 degrés. En effet, cette technique consiste à exploiter la différence de température qui existe dans les océans entre les eaux profondes et les eaux en surface.

Concrètement, comment ça marche ? Une centrale d’énergie thermique se situe en pleine mer et nécessite des canalisations d’environ 10 mètres de diamètre pour pomper l’eau froide à environ 1000 mètres de profondeur. En parallèle, on prélève en surface de l’eau chaude en grande quantité. Celle-ci servira à vaporiser un fluide (le plus souvent de l’ammoniaque). La vapeur ainsi produite va entraîner une turbine génératrice d’électricité. Cette vapeur est ensuite aspirée vers un condensateur où l’eau froide acheminée depuis les profondeurs la transforme à nouveau en fluide.

Energie renouvelable inépuisable, l’énergie thermique des mers a surtout le mérite d’être disponible en continu contrairement à d’autres énergies renouvelables comme l’éolien ou le solaire qui ont un nombre d’heures de fonctionnement limité. En effet, beaucoup d’inconvénients non négligeables sont à noter concernant son utilisation. Nécessitant un lourd investissement initial, son rendement demeure faible et son coût de production élevé. Cependant, quelques données sur les capacités estimées de l’ETM peuvent encore faire rêver. On pense que son potentiel de production d’électricité est de 80000 térawattheures alors que la production mondiale totale équivaut à environ 20000 térawattheures. Des chiffres qui donnent à réfléchir !